Rechercher 05 58 57 05 15

Un matériau isolant, performant et écologique La ouate de cellulose

Vous cherchez un isolant écologique aux propriétés thermiques inégalées permettant d'isoler de manière saine et efficace votre maison ? Vous êtes au bon endroit.

Qu'est ce que la ouate de cellulose ?

ouate de cellulose
Aussi appelée laine de cellulose, la ouate de cellulose est l’isolant qui présente le meilleur rapport qualité, performance, écologie et coût.

Cet isolant écologique est issu de la transformation de papiers recyclés. C’est un isolant thermique biosourcé qui régule l’humidité du bâtiment et qui apporte un réel confort l’été. Développé au Canada et USA, cela fait près d’un siècle que ce matériau existe.

Mais toutes les ouates de cellulose ne sont pas équivalentes sur le marché. Ouatéco sélectionne uniquement des matières de première de qualité. Tous les papiers sont collectés en circuits courts afin de favoriser l'emploi local, et réduire l'impact carbone. Les fibres utilisées sont propres et sèches, essentiellement issus des journaux locaux collectés chez des partenaires (le village d’Emmaüs à Lescar, les associations locales et entreprises adaptées, l’aéroport de Biarritz …). Bien sûr, ce travail est plus couteux mais il est plus qualitatif, et surtout plus vertueux !

Pourquoi isoler en ouate de cellulose ?

Le choix parmi les différents isolants présents sur le marché n'est pas toujours facile. C'est pourtant un élément essentiel. L’isolant est un des facteurs prioritaires d'un habitat confortable et sain, permettant de réguler la chaleur l’été et le froid l’hiver, tout en réduisant votre facture énergétique.

Posez-vous les bonnes questions avant de choisir votre isolant thermique

Les "laines" dites minérales dominent le marché. Les constructeurs et artisans vous imposent alors souvent, sans trop se poser de question, la traditionnelle « laine de roche » ou « laine de verre ». Ces isolants thermiques sont constitués de fibres minérales comme le verre ou la roche. Ah? Le verre est un isolant? En fait, ces isolants sont simplement reconnus pour leur faible coût à l'achat. Mais vous êtes-vous posez la question de leur durée de vie? de leur efficacité contre la chaleur l'été? de leur impact environnemental et sanitaire?

Les isolants minéraux et synthétiques nécessitent une très grande quantité d’énergie grise pour leur production, ont un bilan carbone très mauvais, et peuvent émettre des polluants dans l’air ambiant de votre maison (les fameux COV ou composés organiques volatils). Ils ne sont pas recyclables, contrairement à la communication réalisée par les grands groupes sur leurs isolants minéraux. Cela vous oblige à payer pour enfouir ces isolants minéraux anciens lorsque vous devez remettre un nouvel isolant biosourcé performant. Mais pourquoi ces grands groupes ne payent pas pour « récupérer » ces fibres minérales qu’ils vous ont vendu comme efficaces et recyclables ?

Enfin, ces fibres minérales sont étanches à la vapeur d'eau. Or vos murs devraient respirer, comme notre corps qui régule la vapeur d’eau. Avec le temps, l'humidité va alors s'accumuler et dégrader vos parois et ses performances.

En fait, le meilleur des isolants thermiques est l'air ! L'air immobile et sec, comme celui que l'on trouvait dans les menuiseries en double-vitrage. Les fibres végétales renferment naturellement de l'air, et possèdent donc toutes ces propriétés isolantes qui permettent d’obtenir un très haut niveau de performance durable.

meilleur isolant thermique : la ouate de cellulose

Quels sont les nombreux avantages d’isoler avec des matériaux biosourcés, comme la ouate de cellulose ?

La ouate de cellulose, avec ses fibres cellulosiques végétales, est un isolant biosourcé très performant, durable et respectueux de votre santé. Disponible en vrac, sa mise en œuvre à l’aide d’une cardeuse-souffleuse permet d’isoler uniformément chaque espace de vos parois, en supprimant les ponts thermiques. Vos factures de consommation de chauffage peuvent alors être réduites de 26% à 50% en fonction de votre système de construction.

En outre, les isolants biosourcés:

  • sont durables, renouvelables et se recyclent très facilement. Ils gardent leurs caractéristiques sur le long terme. Certains sont même compostables, comme la paille. En les utilisant, on agit concrètement contre l’épuisement des ressources.
  • consomment peu d’énergie grise: leur fabrication est peu consommatrice d’énergie, et nécessite peu d’intermédiaires. De plus, les matières premières sont souvent disponibles localement donc impliquent peu de transports. On parle de « filière courte et locale ». Ils participent souvent au développement économique local.
  • participent au ralentissement du réchauffement climatique: Tout au long de leur vie, les végétaux stockent du carbone, et c’est autant de CO2 en moins dans l’atmosphère. Non seulement ils ne dégagent pas de gaz à effet de serre, mais ils les absorbent !
  • sont bons pour la santé : ils émettent beaucoup moins, voire pas du tout de COV, ces Composés Organiques Volatiles qui polluent l’air intérieur.
  • sont, pour la plupart, perspirants, c’est-à-dire qu’ils permettent la régulation de l’humidité des pièces. Les molécules d’eau ne sont pas bloquées dans les murs. La paroi laisse passer l’humidité générée par les habitants d’un logement qui va ainsi pouvoir s’évaporer vers l’extérieur. Cette propriété est très intéressante dans la rénovation du bâti ancien en pierres, en pisé… où il est souvent impératif de laisser les parois respirer.
  • ont un excellent déphasage, c’est-à-dire qu’il faudra plus de temps pour que la chaleur traverse la paroi isolée. Cela est particulièrement important l’été pour se protéger toute la journée des chaleurs estivales. La ouate de cellulose offre un déphasage thermique de 7.7 heures (en soufflage) à 11.7 heures (en insufflation) alors que la laine de verre ne dépasse pas les 4.2 heures pour la même résistance thermique. En d’autres termes, au bout de 4 heures, la laine de verre ne pourra plus retenir la chaleur extérieure et la laissera entrer dans votre logement dès le début d’après-midi. En revanche, la ouate de cellulose bloque cette chaleur de 3.5 heures à 7.5 heures de plus ! ce qui permet de garder votre logement confortable toute la journée et d’attendre la nuit pour ventiler et évacuer la chaleur.

Pourquoi choisir notre ouate Ouatéco ?

C’est la meilleure ouate du marché français. Ouatéco se positionne comme le meilleur rapport qualité / performance / prix. C’est aussi la seule ouate qui associe performance thermique, à un fort engagement environnemental et une économie circulaire.

  • Elle est garantie 50 ans. Notre procédé de production garantit la durabilité de l'isolant pour une période supérieure à 50 ans.
  • Sa conductivité thermique (ou lambda λ) est certifiée au FCBA et au laboratoire Cofrac LNE à 0.038 W/m.K, puis contrôlée régulièrement dans notre usine à 0.037 W/m.K. Plus ce coefficient est petit, meilleur est l'isolant.
  • Elle respecte la réglementation européenne, les marquages CE, et est certifiée par un agrément technique européen (ATE).
  • La ouate Ouatéco est protégée contre le feu avec 5% de sel de bore, dans le respect de la réglementation Reach, et certifiée M1. Elle ne propage pas la flamme et ne s’enflamme pas. Lorsque le sel de bore entre en contact avec une source vive de chaleur, il dégage des molécules d'eau, carbonisant instantanément la surface exposée. Ce phénomène empêche la propagation du feu.
  • Notre ouate a obtenu le meilleur niveau de notation du label Zone verte Excell, qui est un gage de qualité pour le consommateur (absence de rejet de polluants dans l’air).
  • Nous fabriquons à partir de matières premières de qualité sélectionnées et collectées en circuits courts afin de favoriser l'emploi local, et de réduire l'impact carbone. Notre ouate est la seule ouate de cellulose produite en France exclusivement avec des fibres 100% françaises et basques.
  • L’énergie grise est très faible, de l’ordre de 6 kWh/m3, grâce à notre recyclage unique issu de l’économie circulaire.
  • Notre ouate résiste naturellement aux moisissures. De plus, les nuisibles, comme les rats et les souris n’aiment pas la ouate de cellulose. Aucune colonisation n’a été détectée dans les combles isolés avec notre isolant.
  • Une étude in-situ a été menée pour étudier le déphasage et comparer le confort d’été entre 2 maisons identiques, une isolée en laine minérale et l’autre en ouate de cellulose : la maison isolée avec la ouate Ouatéco obtient une température inférieure de 5 degrés en été, permettant de fonctionner sans climatisation.
  • Notre usine est un bâtiment industriel tout en bois, biosourcé et positif.
  • Ouatéco a aussi réalisé une FDES (Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire) correspondant à une analyse de cycle de vie de notre ouate de cellulose. L'objectif est de mettre en avant la réduction des impacts environnementaux de nos produits comparés à des isolants minéraux. Si l’on compare la ouate de cellulose Ouatéco avec une laine de roche (en se plaçant dans l’unité fonctionnelle « réaliser une fonction d’isolation thermique sur 1m² de paroi en assurant la résistance thermique de R= 7 K.m².W-1 pour l’isolation des combles perdus par soufflage mécanisé »), nous obtenons les résultats suivants, sur l’ensemble du cycle de vie, du berceau à la tombe. La ouate de cellulose Ouatéco :  contribue 8 x moins au réchauffement climatique par rapport à une laine minérale, pollue 13x moins l’eau et 2x moins l’air, nécessite presque 2x fois moins d’énergie primaire. Si nous tenons compte de notre production d'énergie via 2400m² de panneaux photovoltaïques, Ouatéco n'a pas d'impact négatif sur l'environnement car nous consommons plus de carbone que nous n’en émettons.
  • Ouatéco a développé tout une gamme de produits indispensables à une isolation durable et saine : membranes d’étanchéité à l’air (pare et frein vapeur), adhésifs renforcés étanches et résistants à la traction, protections de spots.
  • L’entreprise a été primée en 2011 et 2020 dans le cadre de sa démarche d’économie circulaire en Nouvelle Aquitaine. Ainsi choisir un isolant Ouatéco, c’est encourager une PME innovante avec une démarche globale d’économie circulaire et de RSE ; c’est protéger l’environnement pour vos enfants.
Rentrer dans le cercle vertueux avec Ouatéco !
Pourquoi choisir Ouatéco

Comment utiliser la ouate de cellulose Ouatéco ?

La ouate de cellulose convient pour quasiment toutes les surfaces de l’enveloppe des bâtiments. Elle est idéale pour tous les combles perdus et les murs dans les constructions à ossature bois. Elle isole aussi les faux plafonds, les planchers, les murs en ITE (isolation thermique par l’extérieur), les rampants, les cloisons intérieures, les vides de construction. En rénovation, la technique d’insufflation de ouate de cellulose permet d’isoler les doublages existants, en remplissant les vides d’air sans déconstruction ou démolition.

Isoler en ouate de cellulose par insufflation ou soufflage ?

Notre ouate de cellulose est conditionnée dans des sacs de 14 kilos. Elle se met en œuvre avec une bonne machine "cardeuse souffleuse", afin de bien décompacter le produit. L’isolant est ensuite soit soufflé ou insufflé.

cardeuse pour insuffler la ouate

Le soufflage est idéal pour les combles perdus

Le soufflage est particulièrement recommandé pour isoler tous les combles perdus, car l’isolant est réparti de façon homogène même dans les coins peu accessibles. Le matelas uniforme ainsi formé supprime tous les ponts thermiques. Nous recommandons une densité comprise entre 28 et 35 kg/m3.

Avant de démarrer le chantier, il faut installer des passerelles pour permettre de se déplacer dans les combles sans marcher sur la ouate. Le soufflage est ensuite effectué en commençant par les parties les plus éloignées. La mise en œuvre doit prévoir une augmentation de l’épaisseur de la couche isolante de 20% afin de tenir compte du tassement dans le temps. Pour en savoir plus, lisez notre article « comment bien isoler ses combles perdus en ouate de cellulose ».

Isoler les combles perdus avec de la ouate de cellulose

L’insufflation pour une isolation haute densité dans des caissons fermés

L’insufflation nécessite une attention particulière à la conception de la paroi, car la ouate est recompactée dans des caissons fermés : murs, rampants, planchers, doublages, … Une buse est alors nécessaire pour remplir à haute densité. La densité minimale requise est de 55 kg/m3 pour garantir un remplissage parfait du volume et l’absence de tassement dans le temps. Pour plus de détails concernant l’insufflation de la ouate de cellulose dans les murs à ossature bois, vous pouvez consulter notre article.

Isoler les murs avec de la ouate de cellulose

Faut-il déposer l’ancien isolant ?

Dans le cas d’une rénovation, il est essentiel de déposer l’ancien isolant minéral car sa durée de vie est très courte (au maximum 20 ans, s’il ne s’est pas dégradé avant ) et libère du formaldéhyde (un polluant fréquent dans l'air ambiant de votre maison). De plus, sans pose de pare-vapeur en dessous, ils stockent l’humidité contre le plafond et dégradent la performance de l’habitat.

Quelle quantité de ouate ai-je besoin ?

Pour déterminer la quantité de sacs nécessaire pour votre chantier, vous devez connaitre :

  • la résistance thermique (R) ou l'épaisseur finale de votre isolant (e)
  • la surface à isoler (S)
  • la masse volumique (MV), qui dépend de la qualité et de la méthode de la mise œuvre.
  • Pour vous aider, consultez notre calculateur en ligne.

Quelle épaisseur d’isolant pour les combles ?

La résistance thermique R minimale en fonction des exigences de la RE2020 doit être au minimum égale à 7m2.K/W pour les combles perdus. Pour calculer l'épaisseur minimale de l'isolant (en mètre), il faut alors appliquer la formule suivante : e (m)= λ (W/m.K) x R (m².K/W)

Le lambda λ Ouatéco, c’est-à-dire le coefficient de conductivité thermique, est de 0.038 W/m.K certifié.

Nous avons donc e = 0.038 x 7 = 0.266 m ou 26.6 cm qui correspond à l’épaisseur utile finale après tassement. Le tassement déterminé pour la ouate est de 20%. Il vous faudra donc : 26.6 x (1/(1-20%)) = 33.3 cm d’épaisseur à souffler dans vos combles pour un R=7. (En réalité, les mesures de tassement effectuées en interne sont entre 4 et 6% pour notre ouate de cellulose !)

Combien de sacs de ouate pour mon chantier ?

Pour un R de 7, nous savons maintenant qu’il faut souffler 33.3 cm d’épaisseur. Pour une surface de 100 m2 soufflée à une densité de 32 kg/m3, vous aurez alors besoin de : 0.333 x 100 x 32 = 1065.6 kg, soit 76 sacs de 14 kg.

La ouate de cellulose est-elle dangereuse pour notre santé ?

La question se pose souvent à cause d’une polémique créée en 2012 autour du sel de bore, par le lobbying de grands groupes. Et oui, l’excellent rapport prix - performance - écologie de la ouate de cellulose dérange ! Très rapidement, la commission des avis techniques du CSTB a levé le doute, et a à nouveau autorisé le sel de bore comme ignifuge dans la ouate.

Le sel de bore est issu du sel alcalin de Borax. Il est utilisé depuis l’antiquité et a de multiples applications dans le secteur médical et alimentaire. Notre protection contre le feu est assurée par seulement 5% de sel de bore pur à 99,9%, conforme à la réglementation REACH.

De plus, conformément à la directive 67/548/CEE, il n’y a aucun produit dangereux dans notre ouate de cellulose. Elle est classée A par notre FDES (Fiche De Déclaration Environnementale Et Sanitaire), et a aussi obtenu le meilleur niveau de notation du label Zone verte Excell, qui impose des exigences complémentaires par rapport à l’émission de polluants dans l’air intérieur. Notre ouate ne rejette donc aucun polluant dans l’air.

Il est cependant recommandé à l’artisan d’utiliser les équipements de protection lors de la mise en œuvre : un appareil respiratoire avec un filtre A/P2, des lunettes, gants et une combinaison.

La ouate est un isolant sain, ne présentant pas de risque pour la santé !
Isolation en ouate de cellulose Isolant écologique pour votre maison

Nos dernières actualités sur la ouate de cellulose

Faut il déposer son ancien isolant lorsque l'on doit refaire son isolation?
Faut il déposer son ancien isolant lorsque l'on doit refaire son isolation?

Une question récurrente nous est posée, en tant que fabricant d'isolants recyclés biosourcés, afin de savoir si la dépose de l'ancien isolant se justifie avant de souffler un nouvel isolant performant et respirant dans des combles perdus. La réponse est positive, nous allons vous expliquer pourquoi.

En savoir plus
Nouvelle baisse des aides CEE pour les travaux d'isolation
Nouvelle baisse des aides CEE pour les travaux d'isolation

L'isolation thermique des logements, première étape incontournable pour réduire sa facture d'énergie, sera une nouvelle fois moins financée pour tous les travaux signés à partir du 1er mai 2022. En effet, une évolution de la réglementation entre en vigueur et engendre une baisse de 20% à 30% en moyenne du montant des “primes énergie”, l'aide financière du dispositif des Certificats d'Économies d'Énergie, dédiées à l'isolation thermique des murs, combles, tuyaux d'eau chaude sanitaire et toitures terrasses des bâtiments résidentiels. Décryptage du groupe Hellio, acteur de référence de la maîtrise de l'énergie.

En savoir plus
Isolation de doublage en briquette par insufflation de ouate de cellulose
Isolation de doublage en briquette par insufflation de ouate de cellulose

En rénovation la technique d’insufflation de ouate de cellulose permet d’isoler les doublages existants sans déconstruction ou démolition. Les propriétaires de cet appartement sur Tarbes bénéficieront d'une rénovation énergétique performante grâce aux travaux effectués par Mr Solari, applicateur formé à l'usine Ouatéco. Découvrez pas à pas les étapes de cette rénovation Ouatéco.

En savoir plus

Localisez-nous !

Rue du Pays d'Orthe
Zone Atlantidsud
40230 Saint Geours de Maremne

Voir sur google map