Rechercher 05 58 57 05 15

Comment bien isoler ses combles perdus en ouate de cellulose

Combles à isoler avec frein vapeur
Isolation combles perdus
Matériel de contrôle de la densité de la ouate a souffler
Grand caisson de réglage de la densité de soufflage de ouate sur chantier
Chantier de soufflage de combles en maison neuve
Protections et tenue pour soufflage de combles
Protection de spots normés CPT 3693 obligatoire pour souffler un isolant en combles
Test de contrôle de la densité de la ouate de cellulose sur chantier
Soufflage de ouate de cellulose Nature
Densité de la ouate Nature 32 kilos du M3 en R de 7
Préparation du chantier de soufflage pieuvre
Réhausse de trappe
Cardeuse XFloc pour soufflage de combles en ouate de cellulose Ouateco
Pige de contrôle du tassement
Cardeuse Minifant M99 XFloc
Combles soufflée en ouate de cellulose Nature
Nous allons vous apporter 10 conseils essentiels pour isoler vos combles perdus, dans les règles de l’art. Ces conseils vous permettront de vous assurer que les travaux réalisés par les entreprises sont conformes à la réglementation et aux règles de performances et de sécurité exigées dans le cadre du CPT 3693 V2 et du DTU 45.11 (soufflage de combles perdus en ouate de cellulose et fibres minérales).

1. Visite du chantier

Tous travaux d’isolation de combles, dans le cas d’une rénovation, doit faire l’objet d’une visite préalable physique de vos combles. L’artisan doit s’assurer de la qualité de l’ouvrage (charpente, plafond) et vérifier l’état général du comble. Il doit repérer s’il existe des spots, conduits de cheminées, boitiers électriques, pieuvre… et chiffrer la protection de l’ensemble de ces sources de chaleur avec des boitiers conforme au CPT 3693 (tests de résistance au feu des protections de spots obligatoires).

Très important : Afin de réaliser un devis conforme et une mise en œuvre en toute sécurité, il faut déposer l’ancien isolant qui peut « cacher » de nombreuses surprises. Les anciens isolants minéraux contiennent, très souvent, des formaldéhydes (qui se répandent dans votre habitat) et leurs durées de vie est de maximum 20 ans s’ils sont posés avec un pare-vapeur. Nous vous conseillons de faire déposer ces vieux isolants afin de repartir sur une performance durable et efficace de notre ouate de cellulose neuve. Ouateco garantie 50 ans sa ouate de cellulose.

Contrairement a une idée répandue par différents intervenants, un vieil isolant ne cumule pas la performance avec un isolant nouveau performant comme la ouate de cellulose. Au contraire, il a stocké de l’humidité au plafond et vous empêche de réduire vos consommations d’énergie car il maintient ce froid contre votre plafond. Faites déposer cet isolant ancien et repartez sur une vraie efficacité et sécurité de pose durable.

2. Certificat d’économie d’énergie

« MaPrimeRenov ». Nous vous conseillons de faire travailler un artisan ou une entreprise proche de votre domicile et d’éviter les soi-disant « spécialistes » qui se pressent à votre porte pour profiter des aides des « certificats d’économie d’énergie » et n’ont pas de scrupule à enchainer les chantiers sans respecter les règles élémentaires de sécurité et de pose des isolants dans les règles de l’art. En 2020, plus de 6000 plaintes ont été déposées par des particuliers qui, pensant faire une bonne opération avec « une isolation à partir de 1 euro », se sont retrouvés avec des dégradations ou des départs de feu liés à l’absence du respect des règles de sécurité. Les conditions d’éligibilités aux aides pour l’amélioration énergétique sont disponibles sur ce lien Nouvelle aide à la rénovation énergétique : MaPrimeRénov' | economie.gouv.fr

3. RGE

RGE ne vous garantit pas de la qualité des travaux qui seront réalisés mais de la possibilité d’obtenir des aides sur la rénovation énergétique de votre habitat. Que ce soit clair pour les particuliers qui souhaitent changer l’isolation de leurs maisons en profitant des aides de l’état, c’est possible mais encore faut-il avoir la bonne entreprise « Reconnue Garant de l’Environnement »… Ce n’est pas 3 jours de formation avec un QCM qui va valider les compétences et le sérieux d’une entreprise d’isolation, c’est même le contraire. De nombreux opportunistes se sont improvisés « spécialistes de l’isolation » appâtés par les gains. Je rappelle que le programme d’amélioration énergétique a pour but d’aider les ménages les plus précaires à retrouver du confort et à réduire leurs consommations d’énergie ; or, ce sont souvent la cible de groupes de soufflage de combles peu scrupuleux qui ne respectent pas les indications réglementaires de la rénovation.

4. Devis de l’entreprise

Lorsque vous regardez votre devis, l’ensemble des points de contrôle de sécurité et de performance doivent être indiqués, à savoir :
- Surface de vos combles à isoler.
- Dépose de l’ancien isolant avec apport en déchetterie.
- Protection des spots (s’il y en a) avec le relevé précis du nombre de spots et la référence du système de protection conforme au CPT 3693.
- Protection des conduits de cheminée (conforme au DTU 45.11).
- Ouate de cellulose installée avec sa référence et son pouvoir couvrant (avant et après tassement) et sa résistance thermique.
- Nombre de sacs prévus avec la densité de soufflage
- Fiche de déclaration de chantier prévue dans le cadre de la fin du chantier et qui doit être agrafée dans les combles avec les étiquettes des sacs (qui vous sera donnée à la fin du chantier).

5. Poids sur votre plafond :

- La réglementation (DTU 45.11 et DTU 24.11) limite le poids de l’isolant sur votre plafond en fonction de la largeur de vos rails métalliques
- Rails tous les 60 centimètres = maximum 6 kilos d’isolant au m²
- Rails tous les 50 centimètres = maximum 10 kilos d’isolant au m²
- Rails tous les 40 centimètres = maximum 15 kilos d’isolant au m²

Également, l’impact du poids sur la charpente est un élément important car si vous soufflez 100m2 de ouate de cellulose Ouateco Nature, avec une résistance thermique de 7, à 32 kilos du m3, vous obtiendrez un déphasage de 9 heures tout en installant 1076 kilos sur votre plafond. Donc, il est essentiel de connaître les données techniques de votre plafond ou de demander au professionnel de faire un sondage si vous n’avez pas l’information.

Pour le cas où le plafond est en briquettes, plafonnettes, lattis plâtré… ces plafonds anciens supportent, le plus souvent, de lourdes charges au m2, sous réserve que le plafond soit en bon état. Il est possible de demander au professionnel de faire un sondage pour avoir son avis car il devra s’engager s’il pose l’isolant en ouate de cellulose sur votre plafond.

Les conditions de mise en œuvre sont exactement identiques pour les maisons neuves en termes de sécurité et de règlementation.

6. Membrane d’étanchéité à l’air Frein Vapeur ou Pare-Vapeur

Dans le cadre de la RT2012 et de la construction de maisons neuves, il est fortement conseillé de mettre en place une membrane d’étanchéité afin de garantir celle-ci pendant 10 ans. Même s’il est possible de rendre un logement potentiellement étanche avec de la plaque de plâtre cartonnée, cette solution n’est pas validée au niveau de la mise en œuvre comme membrane d’étanchéité à l’air.

La mise en place d’une membrane d’étanchéité à l’air, de type Ecofoil One, végétale et hygrovariable, vous assurera une perspirance des parois et une baisse de consommation d’environ 10% complémentaires en supprimant les ponts thermiques.

7. Attention à la qualité de votre isolant en ouate de cellulose.

Il existe des qualités de produits différents pour l’isolation en ouate de cellulose, qui propose des garanties différentes en fonction de la matière première utilisée et du procédé de production. La ouate de cellulose a été validée comme isolant « traditionnel » en avril 2020 par le Ministère du logement à travers le DTU 45.11 – soufflage de combles perdus.

Bien que le nom soit générique, il existe de nombreux écarts de qualité provenant de la différence d’approvisionnement des matières premières à recycler. La meilleure ouate de cellulose du marché Français est la ouate de cellulose Ouateco et Ouateco « Nature ». Pourquoi ?
- Les matières recyclées sont propres, sèches, sans plastiques et issues d’une collecte sélective dans un périmètre réduit autour de l’usine située dans les Landes. C’est ce que l’on appelle l’économie circulaire. Oui, cette collecte est plus chère que de faire venir de la matière de l’Est de l’Europe… mais la qualité est parfaite car contrôlée.
- Les papiers sont fabriqués à base de bois, et non de chimie (pas de magazines, de prospectus…) ce qui permet de garantir 50 ans de durée de vie avec un produit perspirant et une certification « Excel Gold » qui valide l’absence de polluant potentiel qui risquerait de se retrouver dans votre habitat intérieur.
- Nous protégeons la ouate contre le risque incendie avec 5% de sel de bore pur a 99%. Ce sel est totalement inerte et a servi à éteindre le réacteur de Fukushima au Japon lors du Tsunami car c’est le plus efficace au monde et le plus naturel. Il n’existe aucun risque avec ce sel sauf si vous décidez de le consommer en grande quantité (idem le sel de table) ou de vous l’injecter, aucun échange gazeux. A titre d’information, le corps humain et les aliments contiennent environ 1% de sel de bore.
- Nous n’ajoutons aucun produit de type « biocide » car nous n’avons pas besoin de traiter nos matières comme d’hypothétique développement de moisissure car nos matières recyclées sont propres et de qualité.
- Ouateco a investi dans un outil de production Finlandais en 2010 car c’est la meilleure qualité de ouate de cellulose que l’on trouve sur le marché Européen et nous souhaitons isoler les maisons de nos clients avec la meilleure qualité disponible afin de garantir la plus forte économie sur la consommation d’énergie à long terme (50 ans).

8. La mise en œuvre

Réalisée par l’entreprise, elle doit être soignée. Il est essentiel de régler la cardeuse afin d’utiliser la densité et la résistance thermique prévue dans le cadre du devis. Pour cela, il faut utiliser un caisson de test et faire les réglages de la machine au préalable. Notre ouate de cellulose est perspirante et, de fait, régule l’humidité. En fonction de la période de l’année, de la température, de l’humidité, les paramètres de réglages peuvent évoluer. C’est pour cela qu’un bon artisan doit savoir régler sa cardeuse afin de consommer la quantité de sacs prévus et respecter la densité. Tous les camions de ouate de cellulose produits chez Ouateco sont testés afin de valider une densité de 28 et 35 kilos du m3 en soufflage.
Je rappelle qu’il faut déposer l’ancien isolant s’il est ancien, minéral, ou sans pare-vapeur. Pour les isolants biosourcés (issus de matières renouvelables) tels que la ouate, la fibre de bois, le chanvre, le textile, ils sont compatibles avec notre ouate de cellulose mais il faut garder la notion de poids sur les plafonds et de sécurité en tête si vous voulez faire un complément.

Le chantier doit démarrer lorsque toutes les règles de sécurité ont été mise en œuvre : protection des spots avec des caches spots agréés (CPT 3693), signalétique des spots posés, piges installées, vérification de la fermeture des boites de dérivation, relevage de la pieuvre hors de l’épaisseur d’isolant visé, réhausse de trappe réalisée, chemin de circulation réalisé (si besoin), pose du frein vapeur si nécessaire…

 En aucun cas le soufflage de la ouate ne doit être en contact avec la tuile. Pour le cas où, en bas de pente, l’épaisseur est inférieure au R souhaitée, il est possible de faire une remontée le long du mur et de la charpente avec le frein vapeur végétal armé « Ecofoil one » et l’agrafer afin de pouvoir s’appuyer sur le frein vapeur et non sur la tuile, tout en laissant une lame d’air.

 Le soufflage du chantier démarre par la partie la plus lointaine pour revenir vers la trappe de visite (ou la sortie de toit). Il est essentiel d’aérer le comble et d’avoir l’équipement adapté (masque à cartouche, combinaison, gants) et d’avoir un bon éclairage pour visualiser la hauteur à souffler. Il est également possible de mettre un coup de laser afin de déterminer précisément l’épaisseur à souffler, avant tassement, dans les combles. Un R de 7 en ouate de cellulose Ouateco demande de souffler 335mm afin d’obtenir 266mm après tassement (soit un tassement d’environ 20%). Le fait de souffler notre isolant de façon régulière, à environ 32 kilos du m3, permettra, grâce à la masse et la fibre végétale contenant de l’air, d’apporter un confort d’été évalué à 5 degrés de moins l’été dans votre maison.

 Pour le cas où les combles sont soumis aux vents, il est possible de « crouter » la surface de l’isolant avec de l’eau afin de faire réagir la cellulose et créer une surface dure sur l’isolant qui aura tendance à éviter les déplacements. Le temps de pose de l’isolant varie en fonction des cardeuses utilisées. Il est déconseillé de tenter de souffler avec des machines non adaptées pour la ouate car cela crée des surconsommations et un manque d’homogénéité.

 Nous travaillons avec des machines XFloc, qui sont performantes et précises, aussi bien en soufflage qu’en insufflation. La matière est soufflée a environ 1 à 2 mètres de distance du tuyau avec un angle à 90° et balayée de gauche à droite, de façon uniforme jusqu’à l’obtention de l’épaisseur. Eviter de rester appuyé avec le tuyau dans la ouate car l’isolant se tassera et la consommation de sacs augmentera.

9. Propreté du chantier

Un chantier d’isolation doit être propre et bien tenu. L’isolant a tendance à être volatile, il faut donc préserver les espaces d’accès à la maison et au véhicule contenant la ouate et éviter de déposer de la ouate dans la maison, sur les espaces verts… Il est possible de poser une bâche sous la machine afin de se préserver d’un nettoyage complémentaire. Les sacs de ouate de cellulose Ouateco et Nature sont en polyéthylène recyclable (plastiques recyclables). Il faut les récupérer afin de les apporter à la recyclerie.

Dans le cadre du remplissage de la fiche de chantier, à la fin du chantier, il est indiqué de collecter les étiquettes de chaque sac afin des agrafer à la fiche de chantier dans les combles. Cette intervention permet de garantir la qualité de l’isolant installé et sa performance.

10. Fin du Chantier- Remise de la fiche de chantier- règlement de la facture

La fiche de chantier doit être remise au propriétaire avec l’ensemble des informations liées a son chantier. Un exemplaire va être agrafé dans les combles et un troisième exemplaire reste à l’artisan.

Nous vous conseillons de monter dans les combles et contrôler le chantier afin de régler la facture et de vérifier que l’ensemble de la procédure a été suivi. Vous pouvez contrôler une pige pour vérifier la hauteur de soufflage ou mesurer avec un mètre à l’intérieur de l’isolant afin de vérifier l’épaisseur. Si possible, veiller à éclairer le fonds du comble pour s’assurer que toutes les surfaces sont couvertes et que les piges sont présentes.

Une bonne isolation réalisée dans les règles de l’art avec notre ouate de cellulose Ouateco ou Nature pourra vous apporter jusqu’à 40% d’économie de consommation d’énergie par an, pendant 50 ans (en fonction de l’usage de votre maison). A titre de comparaison, pour une maison de 130m2 équipée au chauffage au gaz, c’est une économie moyenne de

600€ par an, soit 30.000€ sur 50 ans, sans tenir compte de l’augmentation de l’energie.
Vous souhaitez en savoir plus sur la Ouate de cellulose ? On vous explique tout !

Localisez-nous !

Rue du Pays d'Orthe
Zone Atlantidsud
40230 Saint Geours de Maremne

Voir sur google map