Rechercher 05 58 57 05 15

Nouvelle règlementation environnementale 2020 ou re2020

Il aura fallu attendre dix ans pour que la réglementation thermique "RT2012" évolue de façon positive en privilégiant les isolants biosourcés, très performants au niveau du confort d'été et des économies d'énergies, par rapport aux isolants conventionnels minéraux, issus de la fusion de sable ou de roches a 1400 degrés.

Grâce a cette nouvelle réglementation RE2020, nos maisons vont être plus économes et plus confortables, durant plus de cinquante ans, ce qui va justifier largement un investissement supérieur dans la qualité de l'isolation, au même titre que ce mettent en œuvre les pays du Nord de l'Europe depuis plus de 25 ans avec la volonté de réduire notre impact sur l'environnement et nos consommations d'energies.

Évolutions et nouveautés apportées par la RE2020:

La nouvelle réglementation apportera son lot d’évolutions par rapport à la RT2012, mais aussi des nouveautés. Le but étant, comme nous l’avons vu, de réduire l’impact écologique des constructions neuves. De nouvelles règles qui vont demander une forte capacité d’adaptation de la part des professionnels du bâtiment. Les logements individuels ne devront pas dépasser un plafond d'émission de dioxyde de carbone pour la consommation d'énergie, de 4 kilos de CO2 par mètre carré et par an. La consommation de chauffage devra être inférieure à 12 kWhep/m2.

La consommation totale d’énergie devra être inférieure à 100 kWh/m², soit deux fois moins que dans la RT2012. Les logements neufs devront adopter un bilan énergétique passif. Signifiant qu’une maison devra produire autant d'énergie qu’elle n’en consomme. Limitation des émissions de CO2 liées à la phase de construction du bâtiment. Utilisation de matériaux biosourcés et renouvelables, y compris dans le gros œuvre. Des changements importants pour la filière. Les nouveaux plafonds de CO2 auront pour conséquence à terme, la fin du chauffage au gaz, pour laisser place aux pompes à chaleur, aux chauffages à granulés de bois et surtout à l’électrique. (À noter que suite à des négociations, le gaz sera encore autorisé jusqu’à la fin 2023.)

Le bilan énergétique passif imposera sûrement aux constructeurs la pose systématique de panneaux solaires et de ballons thermodynamiques pour présenter un bilan passif, voire positif. Quant au choix de privilégier les matériaux biosourcés et renouvelables, il aura pour impact de faire la part belle aux bâtiments en bois (ossature bois ou autres solutions) aux dépens du béton et de l’acier. Les laines minérales, elles, devront être remplacées par des matériaux plus vertueux comme le chanvre, le bois ou la ouate de cellulose. Des choix forts, qui ont beaucoup fait réagir.
Vous souhaitez en savoir plus sur la Ouate de cellulose ? On vous explique tout !

Localisez-nous !

Rue du Pays d'Orthe
Zone Atlantidsud
40230 Saint Geours de Maremne

Voir sur google map